Venir à bout de la cellulite.

Avec l'arrivée des beaux jours, on n'a qu'une envie, se débarrasser des capitons disgracieux et laisser place à une peau souple, lisse et ferme ! Ce surplus de graisse qui est stocké dans des cellules spécifiques (les adipocytes) peut se développer au niveau des hanches, des cuisses, des fesses et des genoux principalement. Elle peut apparaître aussi, plus rarement, au niveau du ventre, de la taille et des bras (souvent pour les femmes ménopausées).

Phénomène naturel et hormonal touchant principalement le sexe féminin, il existe des techniques et traitements pour atténuer cet aspect "peau d'orange" et combattre tous les désagréments que la cellulite engendre (douleur, rétention d'eau, mauvaise circulation...).

Découvrez dans cet article, les soins et les traitements agissant sur les cellules graisseuses.



A - LA CELLULITE, QU'EST CE QUE C'EST ?


La cellulite, ou lipodystrophie superficielle, est un amas graisseux sous-cutané : une accumulation anormale de graisse, d'eau et de toxines emprisonnées dans des fibres collagènes endurcies. En grossissant, ces amas forment des protubérances qui déforment le derme de manière plus ou moins visible à l'œil nu, lui donnant un aspect granuleux de peau d'orange. Cette graisse se situe dans l'hypoderme, la couche profonde de la peau (sous le derme et l'épiderme). Hélas, elle ne s'élimine pas par un simple régime, ni par l'activité physique.

La cellulite n'est pas une maladie et ne présente aucun danger particulier pour la santé. Elle est surtout un problème esthétique mal vécu de nos jours. A un stade plus avancé, elle peut être douloureuse au pincer ou au toucher et demande plus d'efforts pour être éliminée.


B - LA CELLULITE : POUR TOUT LE MONDE ?


Si cela parait injuste, les femmes sont plus touchées par ce phénomène, que vous soyez minces ou rondes, sportives ou non. Ceci pour des raisons à la fois hormonales et constitutionnelles. Les femmes sont en effet « programmées » pour stocker des graisses en prévision d'une éventuelle grossesse et d'une période d'allaitement, les hormones féminines (œstrogènes) favorisent ce stockage. Chez la femme, les graisses représentent 25 à 30% de leur poids contre seulement 12 à 15% chez l'homme. Elles disposent en effet de deux fois plus de cellules adipocytes (cellules graisseuses ou adipeuses) que les hommes, et sont par ailleurs plus grosses et réparties sur le bas du corps (hanches, fesses, cuisses).



C - LES DIFFERENTS TYPE DE CELLULITE.


La cellulite aqueuse, œdémateuse ou d'infiltration : liée à l'eau, en particulier à une rétention d'eau gonflant les cellules, entraînant l'accumulation des déchets et l'inflammation des tissus. C'est une cellulite à peine visible et souple. Elle est le plus souvent causée par des problèmes de circulation qui se manifestent par divers symptômes tels des jambes lourdes et gonflées, des impatiences, une sensibilité aux bleus, des marbrures sur la peau. Elle est favorisée par le manque d'activité physique. Elle se loge sur le ventre, les bras, les cuisses, les hanches et les fesses.


La cellulite adipeuse : elle est causée par un excès de stockage. Les graisses en excès gonflent les cellules graisseuses (adipocytes), perturbent la circulation et causent l'accumulation de toxines créant une inflammation des tissus. Certaines régions du corps sont plus concernées que d'autres parce que les cellules graisseuses y sont plus nombreuses. C'est une cellulite molle, souple et indolore. Elle peut apparaître en cas d'excès de consommation de mauvaises graisses et/ou à un manque d'activité physique.


La cellulite fibreuse ou indurée : elle est causée par un dysfonctionnement (la fibrose) des fibres collagènes servant à fixer les cellules sur la peau et les muscles. C'est une cellulite dure au toucher, de teinte violacée et très visible. Elle est douloureuse au pincement et à la palpation, puisque les fibres de collagène, d'élastine et la micro circulation sont comprimés par les cellules adipeuses. Généralement ancienne, elle peut être profonde et compactée, elle est difficile à déloger.




Ces 3 types de cellulite coexistent souvent car les causes sont liées, l'une favorisant l'autre. On parle de cellulite mixte. Le mixe cellulite adipeuse et cellulite aqueuse est le type le plus fréquemment rencontré chez la femme. Il se développe un peu partout sur les régions du corps.

Les solutions pour lutter contre la cellulite doivent être établies en tenant compte de son type.


D - LES CAUSES DE LA CELLULITE.


Entre génétique et mode de vie, plusieurs facteurs peuvent entraînés le développement de cellules graisseuses.


- L’hérédité.

- Les taux d’hormones sexuelles (œstrogènes).

- L’obésité.

- Des troubles de la circulation sanguine.

- Une tendance à faire de la rétention d’eau.

- Le stress.

- Un métabolisme lent.


E - TRAITEMENT POUR LA CELLULITE.


Il existe plusieurs techniques et astuces pour lutter contre l'apparition de la cellulite, pour améliorer l'aspect esthétique et atténuer les désagréments qui en résultent.

Cependant, plus la cellulite est installée, plus il est difficile de s'en débarrasser : une cellulite ancienne ou une cellulite prononcée demandera plus d'efforts.


1- Le palper rouler.

C'est un grand classique et l'une des techniques les plus efficace : il permet d'assouplir les tissus, de diminuer l'aspect "peau d'orange" et de déstocker les graisses accumulées dans les cellules adipeuses. Il est principalement réalisé sur les cuisses, les genoux, les hanches, les fesses et/ou les bras.

Manuel ou automatisé, le principe reste le même : on décolle les cellules graisseuses entre elles en prenant un pli de peau que l'on fait rouler dans un sens puis dans l'autre.

Grâce à son aspiration, le palper rouler automatisé permet de traiter de manière égale toutes les zones du corps, là où il n'est pas possible d'effectuer le mouvement de "rouleau" en palper rouler automatisé.



- La pressothérapie : cette technique a pour but d'activer la circulation lymphatique au niveau des jambes par l'intermédiaire de bottes gonflées par de l'air pulsé, ce qui permet d'éliminer les déchets accumulés dans les tissus, et favoriser l'élimination.


- La lipocavitation par ultrasons : réputée indolore et efficace pour éliminer les graisses superflues, dont la cellulite, qu'elle soit naissante ou très incrustée (fibreuse). Elle utilise les ultrasons de puissance pour produire des microbulles d'air dans les cellules graisseuses. Ces bulles grossissent et implosent, émettant des ondes de choc qui détruisent la graisse. Celle-ci est éliminée par le biais du système lymphatique.


- L'hydrothérapie et l'algothérapie : l'hydrothérapie est une technique à base de bains et de jets hydromassants pour doper le retour veineux. L'algothérapie quant a elle permet de stimuler le métabolisme minceur, notamment sous forme d'enveloppement pour aider à éliminer les toxines par la sudation.


- La crème anti-cellulitique.

La crème minceur contient des actifs qui ont fait leurs preuves, dont les plus connus : la caféine, le maté, le thé vert...

Ces actifs boostent la lipolyse, également appelée « combustion des graisses », c'est-à-dire qu'ils favorise l'élimination des lipides accumulés dans les adipocytes. Sa formule améliore visiblement la qualité de la peau en réduisant l'apparence des capitons responsables du fameux l'aspect peau d'orange.

Le combo parfait : crème/ huile anti cellulite et palper rouler !


- Les huiles essentielles.

Les huiles essentielles agissent sur la circulation pour stimuler les échanges. Celles le plus souvent employées pour les soins anticellulite sont l’huile essentielle de pamplemousse ou de citron. Et aussi : le cyprès pour détoxifier, le genévrier et la sauge pour drainer, la marjolaine pour booster la détoxification de la peau…



- Pratiquer une activité sportive : une activité sportive permet non seulement d'éviter le stockage des graisses, mais elle permet aussi de puiser dans ses réserves. En activant votre métabolisme, et en augmentant votre masse musculaire, votre corps aura besoin de plus d'énergie et brûlera donc plus de calories, même au repos.

Cependant, une activité sportive et une bonne alimentation ne suffisent pas à éliminer l'aspect cellulitique, il faudra forcément passer par des traitements spécifiques et localisés.


- Buvez beaucoup : de l'eau naturelle, supplémenté de thé ou café dans la journée, pour leur effet drainant. L'hydratation favorise le drainage et l'élimination des déchets.


F - A EVITER.


Evitez le sel tout comme les produits industriels et les plats préparés qui en contiennent beaucoup. Le sel favorise la rétention d'eau.


Eviter les aliments à forte teneur en toxines (viandes rouges, graisses animales).


Evitez les talons hauts et les vêtements serrés qui gênent la circulation. Les talons diminuent l'efficacité de la pompe des mollets.


Evitez de croiser les jambes. Levez-vous régulièrement pour bouger si vous travaillez assis. Pour activer la circulation, faites cet exercice pratique (assis ou debout) : serrez les fessiers puis relâchez, 10 fois.


Evitez de fumer : le tabac encrasse les cellules et perturbe la circulation sanguine.


Evitez les expositions prolongées au soleil et les bains brûlants.

La chaleur dilate les vaisseaux qui deviennent perméables, laissant l'eau circuler vers les cellules.




Article inspiré par différents site médicaux et bien être.

152 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout